RSOC Vol. 16 No. 22 2019 pp 47. Publié en ligne 03 février 2020.

Questions sur une image

© Priya Morjaria
Related content

Un dépistage en milieu scolaire a permis d’identifier un enfant de 8 ans présentant une acuité visuelle de 10/10e dans l’oeil droit et de 1/10e dans l’oeil gauche.

Cocher toutes les réponses correctes

1 Quelles sont les affections qui pourraient être en cause ?

a Myopie

b Amblyopie

c Cataracte congénitale

d Toxoplasmose

e Atrophie optique

2 Quels sont les examens complémentaires à effectuer dans le cas de cet enfant ?

a Réfraction

b Fond d’oeil après dilatation pupillaire

c Topographie cornéenne

d Test de couverture

e Test d’Ishihara pour déceler les anomalies de la vision des couleurs

3 Parmi les suggestions énumérées ci-dessous, lesquelles peuvent être associées à une déficience visuelle chez l’enfant ?

a Prématurité

b Antécédents familiaux de strabisme

c Antécédents maternels de rubéole

d Travail de près pendant de longues durées dès le plus jeune âge

e Photophobie

4 Parmi les propositions suivantes concernant l’amblyopie, lesquelles sont correctes ?

a L’amblyopie peut survenir chez un enfant ayant les yeux droits

b L’amblyopie est plus souvent associée à la myopie qu’à l’hypermétropie

c La présence d’une cataracte unilatérale peut entraîner une amblyopie

d Un astigmatisme très prononcé peut entraîner une amblyopie bilatérale

e Un ptosis congénital unilatéral n’entraînera pas une amblyopie

RÉPONSES

1. Toutes ces affections peuvent être en cause dans cette situation, à l’exception de l’atrophie optique (qui aurait plus tendance à affecter les deux yeux). Une myopie peut être unilatérale. Une amblyopie peut être due à une hypermétropie unilatérale ou à une anisométropie unilatérale. Il se peut que l’oeil gauche présente une cataracte unilatérale qui n’ait pas été détectée avant ce dépistage en milieu scolaire. Une lésion rétinienne, par exemple en cas de toxoplasmose, peut aussi être en cause.

2. (a), (b) et (d). Un examen de la réfraction et un fond d’oeil après dilatation pupillaire sont essentiels pour détecter une erreur de réfraction ou une lésion rétinienne. Un test de couverture permettrait de confirmer que les yeux sont droits ou de détecter un léger strabisme éventuellement associé à une amblyopie.

3. Toutes ces situations peuvent être associées à une déficience visuelle chez l’enfant. La prématurité est un facteur de risque de rétinopathie des prématurés et de myopie ; le strabisme et l’amblyopie qui lui est associée sont souvent héréditaires ; la rubéole maternelle est un facteur de risque de cataracte ; un travail de près pendant de longues durées peut entraîner une myopie. Une photophobie peut être le signe d’une affection pouvant entraîner une perte de vision, telle qu’un glaucome ou une dystrophie rétinienne.

4. (a), (c) et (d) sont correctes. L’amblyopie est plus fréquemment associée à une hypermétropie. Un ptosis unilatéral peut entraîner une amblyopie si la pupille est recouverte.